École maternelle Paul Vaillant Couturier à Bègles

image Paul_Vaillant_Couturier_27.jpg (3.3MB)
Nom du projet :
Aménager les espaces verts de l’école pour en faire des ilots de biodiversité

Niveau :
Moyenne et grande sections

Problématique :
Les enfants sont curieux vis-à-vis du monde animal et végétal de l’école mais très peu respectueux. Les insectes (gendarmes, araignées, fourmis …) sont écrasés. Les plantes (fleurs, bulbes, branches des arbres) sont arrachées.

Descriptif du projet :
A) Ce qui est déjà réalisé

1) Élevages
Le point de départ du projet a été le ramassage spontané d’escargots dans la cour par un enfant (jour de la rentrée des classes). Rapidement, il a été décidé de commencer un élevage dans la classe.
De nombreuses questions ont alors émergé et ont été notées en vue d’y apporter des réponses au fur et à mesure de nos découvertes (observations/lectures documentaire…) et de l’évolution de l’élevage (reproduction, ponte, incubation, …)

2) Ouverture au milieu de la cour.
Débat collectif : quels sont les animaux qui y vivent.
Fabrication artisanale d’aspirateurs à insectes et je montre la technique du drap blanc à poser sous un arbre.
2 ½ journées sont alors consacrées à la récolte des différentes espèces.
Des séances d’observations avec les loupes , les boites loupes et des nombreux aller-retour sur les documentaires ont permis de les identifier.
L’apport de cartes les représentants (photos et dessins en noir et blanc) a permis à chacun de les dessiner précisément, notamment le nombre de pattes…
Une élève a trouvé un rouge-gorge mort sous une fenêtre de classe : début de nos interrogations….et il est décidé de s’intéresser de plus près aux oiseaux de la cour : Identification/dessin/coloriage/écoute des chants…..

B) La suite du projet


1)Essai de classification phylogénétique
(d’après classer les animaux au quotidien-F.Lusignan) travail par groupe de 3 enfant. Confrontation des résultats, .débat et choix du classement qui est le plus objectif : le nombre de pattes.

2)Lancement d’autres élevages en classe afin de se rendre compte de la diversité mais aussi de l’unité du vivant (les grandes fonctions) :
- Escargot Achatine. (Novembre)
- Ver de Terre/Eisenia : lombricarium et lombricomposteur artisanal. (Novembre)
- Phasme lonchondes Philipinicus (Janvier)
- Chenille Acherontia Atropos (sphynx à tête de mort)
- Chenille rotschildia Lebeau (Décembre)
- insectes aquatiques (dytique, gyrin,nèpe,notonecte, gammare, limnée, gerris…) en Avril
- Chenille Saturnia Pyri (grand paon de nuit) en Mai
- Crabes, crevettes en Juin

3) Débat sur comment aider les animaux à passer l’hiver ?
Intervention de Cistude : Fabrication et installation d’abris à insectes dans la cour
Cette action est prolongée de notre côté par la fabrication de mangeoires pour les oiseaux et par des abris naturels (tas de feuilles, de pierres, de bois) pour les insectes, ainsi que d’une cabane pour le hérisson vu lors de la chasse aux insectes.

4) La place des insectes dans le monde des hommes. (source alimentaire/aide au jardin/ennemis du jardin/ennemis de l’homme/pollinisateur)
- visite d’une escargotière au Porge ou à Castillon(Janvier)
- visite d’emtomo Farm à Blanquefort(Février)
- visite du rucher du Parc Sourreil et du potager à Villenave d’Ornon (Avril)
- Elevage de ver de terre et fabrication/utilisation d’un lombricarium et d’un lombricomposteur ( Novembre) pour nos plantations et notre futur jardin

Intervention de l’association Eclore : Fin janvier-début février :
FORMATION DES ENSEIGNANTS (3h) : Jardiner tous ensemble au fil des saisons
Apprendre à Gérer et développer le jardin de l'école, un espace vivant à observer et étudier.
En automne : préparation du sol du jardin en correspondance avec une sortie dans un parc ou une forêt. Le sol est plein de vies cachées. Enquête.
En hiver : exploration des différents styles de jardin. Plans de jardin.
Au printemps : expériences autour de la germination. Retrouver le cheminement du vivant. Choix des graines, programmation des semis et des plantations.
En été : préparer le jardin à passer l'été. Apprendre le paillage (différents matériaux) et la gestion de l'eau (plantes peu gourmandes).
Installation du jardin avec les parents d'élèves à partir d'un plan et de matériaux de récup'.

5) Le monde végétal : les graines.
Début du printemps, la classe commence ses premières expériences sur les graines (graines/pas graines, conditions de germination et de développement des plantes).Recherche des plantes que nous pourrions utiliser pour « habiller » le grillage, le portail, pour attirer les insectes pollinisateurs (plantes mellifères).

Balade dans le quartier pour s’apercevoir que des plantes poussent toutes seules sur le trottoir, dans les terrains vagues….D’ou viennent elles ??

Intervention Éclore (Mars.) Prolonge nos actions sur la germination et apporte son expertise sur le choix des graines à planter selon nos objectifs (décorer, attirer les pollinisateurs)
le jardin, un espace vivant organisé
- La bonne qualité du sol pour faire pousser des plantes : apport de compost. Le rôle des vers de terre : expériences.
- Choix de graines : une variété de formes. Semis à l'abri et en place : expériences.
- Plantation des vivaces : découverte des plantes aromatiques, éveil du sens olfactif.
Intervention Éclore (Avril)
le jardin pour faire des récoltes mais également pour observer les petites bêtes qui viennent elles aussi récolter ou habiter.
- Le cycle de vie d'une plante annuelle : semis directement en place et plantation (suite) pour une récolte de printemps : petit pois, fève, radis, pomme de terre... Goûter les récoltes.
- Le temps des 2 ateliers : végétaliser le grillage et le portail avec des plantes grimpantes annuelles et du lierre, une plante importante pour accueillir la vie sauvage dans le jardin, abeilles et oiseaux.
Prolongement en classe : une fois le jardin installé de nouvelles observations seront menées dans ces nouveaux espaces (abris et jardins) afin de constater la présence de nouveaux insectes, le developpment des plantes.

6) Découvertes de milieux plus lointains
Avril : Recueil des conceptions des enfants sur 2 nouveaux milieux (la forêt et la mare). Que pensez-vous y trouver ?
Intervention de Cistude (29 Avril) Déplacement sur leur site au Haillan avec un animateur nature pour découvrir la faune et la flore de la foret et de la mare.
En classe nous complèterons nos inventaires d’animaux (classification) avec ceux de la litière et de la mare et nous travaillerons sur la notion de lien entre les êtres vivants. Les oiseaux de ces 2 systèmes seront aussi comparés à ceux de la cour (bec/pattes notamment).

Hors parcours JDD : Découverte d’un milieu plus lointain : l’estran à Andernos (Centre de mer PEP33).
Recueil des conceptions : Qu’allons-nous trouver comme animaux au bord de l’eau ?
Pêche à pied et exploitation avec les aquariums du centre de mer
Prolongement en classe : lecture documentaire, notion de lien entre les êtres vivants. Rédactions de fiches d’identités.

Objectifs, activités réalisées, productions :
- Avoir un réel changement des comportements des enfants vis-à-vis de la biodiversité de la cour. Pendant les récréations nous envisageons d’ouvrir les espaces crées afin que les enfants puissent en profiter en petits groupes (système de bracelets à porter que les enfants pourront s’offrir pour aller ensemble visiter ces nouveaux ilots)
- Capacité des élèves à transmettre les connaissances sur l’étude du vivant aux autres classes, aux parents.
- Evaluation individuelle des connaissances scientifiques acquises par les enfants tout au long du projet.
- Les activités sont variées et brassent tous les domaines de l’école maternelle. Ce projet est véritablement au cœur de l’année scolaire de la classe de MS/GS ;