École Jules Ferry à Villenave d'Ornon

image Jules_Ferry_Villenave_2.jpg (3.1MB)
Nom du projet
Création d’un coin nature durable dans l’école : le jardin « bleu »
Niveau
CP et CE1
Etat des lieux
Notre cour d’école est très minérale. Il reste quelques arbres. Il n’y a pas de fleurs, pas de pelouse.
Lorsque nous avons mis en place un jardin potager, des jardinières, des plantations, tout est mort pendant l’été faute de soins. Cela n’a pas été continué l’année suivante.
Problématique
Comment aménager un coin nature pérenne qui servira de support pour l’étude de la flore et de la faune l’année du projet et les années suivantes ?
Nous souhaitons l’agrandir et le développer dans le futur en partenariat avec d’autres classes de l’école.
Descriptif du projet
En association avec l’association Eclore, le but final de notre projet est d’installer fin avril des jardinières et des pots de fleurs à 2 endroits précis de la cour :

  1. autour d’un arbre qui se situe à l’entrée de l’école.
  2. le long du grillage qui sépare la cour de l’école et le parking : possibilité de plantes grimpantes.

Ces deux lieux ont été soigneusement choisis pour leur visibilité depuis l’entrée principale de l’école et la rue, dans le but de mettre en valeur le projet.

Les jardinières et les pots vont être fournis de 2 façons : voir la partie Partenaires du projet

Objectifs
Objectifs généraux
- mettre l’accent sur la biodiversité.
- permettre l’observation sur le long terme de la flore et découvrir la faune qui y vit par une approche concrète.
- faire participer nos élèves à la construction de ce projet depuis le début.

Des objectifs en lien avec les programmes de l’éducation nationale :

Découvrir le monde du vivant
- Découvrir ce qui caractérise le vivant.
- Prendre conscience des besoins vitaux de quelques végétaux.
- Observer le développement de quelques végétaux (de la graine au fruit) à travers la pratique de plantations.
- A partir d’un milieu proche, identifier quelques êtres vivants qui le peuplent.
- Savoir que respecter les êtres vivants passe par le respect de l’environnement dans lequel ils vivent.

Se repérer dans l’espace
Représentations simples de l’espace familier
- Reconnaître un lieu familier (école) à partir de supports variés (photographies sous différents angles et points de vue, plans).
- Élaborer des représentations simples de l’espace familier (l’école) par des plans.

Se repérer dans le temps
- Suivre la croissance des plantes au fil des jours.

Instruction civique et morale
- Approfondir l’usage des règles de vie collective
- Être responsable et autonome dans des activités simples.

Activités réalisées, productions

Préalablement à l’intervention de l’asso :
1) Une séance d’introduction du projet auprès des enfants :
- faire décrire la cour de récréation et d’après leurs remarques, mettre en évidence qu’il y a peu de verdure. Comment l’améliorer, la rendre plus agréable ?
On lance le projet : nous allons créer un coin nature ensemble cette année dans la cour.

2) Une sortie en forêt au mois de novembre :
- observation de la nature en automne
- observer la différence de terre entre le chemin (terre tassée) et en-dehors (terre souple)
- que vont devenir les feuilles mortes qui sont tombées ? Les petites bêtes transforment-elles tout cela en terre ?

- établir un catalogue de sensations liées à cette saison : écouter les bruits de la forêt avec les yeux bandés ; voir des choses de différentes couleurs ; sentir le contact de l’écorce des arbres, des feuilles
- avec des boîtes-loupes, observer un animal de la forêt, l’adulte liste les différentes bêtes rencontrées.
- ramasser des choses vivantes/non-vivantes pour faire du land art (appui avec le livre : artistes de nature, pratiquer le land art au fil des saisons aux éditions Plume de carotte)

3) Visionnage d’un film documentaire Merveilleux jardins sur Internet

Transformation de la nature à deux moments clés : automne /printemps

Récolte des feuilles mortes de la cour, tout au long du mois de novembre
Objectif : s’en servir plus tard pour « pailler » le jardin avant les chaleurs de l’été

Intervention 1 ECLORE en décembre : formation de 3h00 pour nous les maîtresses
pour nous apprendre à gérer et développer le jardin en autonomie.
Objectif : prendre conscience des interactions entre les végétaux et les insectes
1 classe CP/CE 1 :
- Les p’tites bêtes de la terre :
Est-ce qu’il y a des bêtes qui vivent dans la terre ? Qu’est-ce qu’elles font ? Qu’est-ce qu’elles mangent ? A quoi elles servent ?
Connaitre le rôle indispensable des vers de terre et autres petites bêtes du sol.

1 classe CP
- Les p’tites bêtes qui volent :
Est-ce que des bêtes vont venir dans le jardin ? Pourquoi ? Est-ce qu’elles servent à quelque chose pour les plantes, les fleurs ? Si oui, est-ce qu’elles prennent des choses ou est-ce qu’elles en apportent ? (vers les insectes pollinisateurs)

Intervention 2 ECLORE en février :
Avec les parents d’élèves :
1 séance pour installer le « gros œuvre » : couper/scier/pelleter/brouetter/assembler…

Interventions 3 à 6 ECLORE au printemps :
- Faire émerger la vie au milieu du bitume : séances 3 et 4
- Quelles formes de vie dans le jardin de l’école ? : séances 5 et 6

Juillet
« Pailler » le jardin pour qu’il passe l’été « au frais » avec paille, tontes de gazon, feuilles mortes… récoltées et stockées en prévision les mois précédents.

Projet réussi si :
- le jardin est pérennisé et enrichi chaque année.
- le jardin crée un espace esthétique et qu’il entraîne des échanges entre tous ceux qui fréquentent l’école.

Projet réussi si les élèves savent :

- observer le jardin : il y aura ce que nous aurons planté et ce que nous ne maîtriserons pas : accueil de la vie sauvage (coquelicots…) ;
- réaliser et entretenir des semis et plantations pérennes à l’école ;
- semer ou planter à l’extérieur de l’école (à la maison) ;
- identifier des interactions entre animaux et végétaux.