École Jules Michelet à Villenave d'Ornon

image Jules_Michelet_Villenave_10.jpg (3.4MB)
Nom du projet
Jardins, jardiniers et jardinières
Niveau
CE1 et CE2
Problématique
Du fait de l’absence de connaissances suffisantes du monde vivant, de son fonctionnement et des cycles qui s’y déroulent, de nombreux enfants (et bien des adultes) ont peur de la moindre créature vivante, n’ont pas le respect élémentaire de toute forme de vie et ne comprennent pas vraiment les enjeux de la préservation d’une biodiversité importante pour maintenir la biosphère terrestre en équilibre durable.
Au travers d’activité de sciences sur le jardinage naturel, la saisonnalité et la biodégradabilité, les élèves seront amenés à découvrir que la biodiversité doit être préservée et protégée, qu’il est facile et utile de mieux respecter le vivant et que les humains ont encore bien des leçons à tirer des stratégies mises en place par le vivant tout autour de nous.

En partant d’expériences vivantes et motivantes (faire pousser des légumes comme Jean Marie Lespinasse pour les CE2 et mettre en place des jardinières thématiques pour les CE1), nous les amènerons à s’interroger sur la variété impressionnante des être vivants en découvrant leurs rôles et leur place dans les écosystèmes, la variété des biotopes et des biocénoses, l’impact de notre exploitation des ressources et les modes de jardinage favorisant la biodiversité.
En mêlant débat, intervention de l'association (découverte du métier de paysagiste piochant dans la biodiversité pour adapter ses réalisations au milieu d’intervention, questionnement sur les plantes adaptées au manque d’eau, réalisation d’un mur végétal méditerranéen) et travail au jardin, ils découvriront que de nombreux êtres vivants sont indispensables à l’équilibre d’un écosystème, que les humains ne sont qu’une partie de ces systèmes et qu’il est primordial de maintenir le maximum de diversité dans le vivant.
Pour ce qui est du jardin potager naturel, l’expérience montre que d’une part, c’est un excellent moyen de faire des sciences mais aussi, de sensibiliser les élèves aux multiples êtres vivants composant la biosphère, de reprendre contact avec la nature et son rythme saisonnier, tout en redécouvrant des saveurs saines, simples et authentiques qui contribuent à un meilleur équilibre alimentaire.
Les objectifs recherchés dépassent donc le stricte cadre de la classe, ils visent aussi l’école et les familles (affichages, expositions, exposés…).
Descriptif du projet :
La visite du jardin naturel de Jean Marie Lespinasse par les CE2 en septembre a été le point de départ de notre projet cette année. Elle a permis aux élèves de réaliser que l’on peut faire un jardin sans intrant chimique et que les plantes poussent du moment que leur écosystème est respecté.
Le jardin sera en outre un lieu d’observation de la biodiversité et le fait qu’il soit visible depuis l’extérieur de l’école en fera une vitrine que les enfants pourront montrer à leurs parents.
Dès qu’ils auront acquis quelques gestes de bases, les CE2 viendront aider les CE1 à installer leur première jardinière de fleurs de printemps (bulbes).
En parallèle du travail sur le jardin naturel et les jardinières, nous ferons appel au jardinier l'association. Le terme jardinier est utilisé intentionnellement parce qu’il mérite d’être réhabilité dans son sens le plus noble quand on connait les merveilles dont sont capables des jardiniers comme M. Baraton ou avec des moyens bien moins modernes M. Le Notre dont les productions fruitières et potagères me sidèrent encore (plus que les jardins ;) )

Et parce que le jardinage à l’école ne doit pas être une activité « hors sol » , nous travaillerons en parallèle du projet sur les réductions des déchets à la source en faisant du compostage à l’école, d’une part avec le composteur d’extérieur installé l’an passé mais aussi en faisant du lombricompostage au sein de nos classes (nos deux classes possèdent désormais un lombricomposteur en fonctionnement continu). Le lombricompostage permettra à la fois d’observer la décomposition de déchets organiques mais aussi de réduire les déchets produits par l’école (notamment tous les marcs de café et les emballages cartons des livraisons) tout en donnant un amendement de qualité pour nos jardins et jardinière.
Bien évidemment nous étudierons aussi le cycle de vie des Eisenias, puisque leur reproduction est particulièrement facile à observer (les accouplements sont fréquents, les œufs de taille raisonnable et les petits bien identifiables). Nous comprendrons mieux que le sol est un milieu vivant et non un support inerte. Pour enfoncer le clou, nous diffuserons plusieurs épisodes de ma petite planète chérie (« 20mm sous terre », « la coccinelle et le puceron » et « le hérisson amoureux », « les mal-aimés »).
Par ailleurs, les bio seaux fournis par Bordeaux Métropole l’an passé seront envoyés dans les familles chaque semaine et permettront non seulement d’augmenter le compost produit tout en réduisant les déchets mais aussi de sensibiliser les familles à la réduction à la source. En marge du projet, mais en matière écologie tout est lié, les grands iront visiter le centre de tri ASTRIA et proposeront à leur famille d’apposer un STOP PUB sur leur boite aux lettres.

Pendant l’hiver, alors que le jardinage sera plus réduit, nous travaillerons avec l’association à la conception du mur végétal. Nous en profiterons pour finaliser le travail de théâtre sur l’adaptation d’une pièce adaptée par les élèves de l’an passé basée sur le livre « le jardin des secrets ». Les CE1 feront eux aussi une activité théâtrale : « Cauchemar dans la mare » et « Frisson sur le gazon », pièces rattachées à leur méthode de lecture.
Ces pièces seront jouées devant les parents mais aussi devant les autres élèves de l’école.

Les CE2 liront en classe « l’animal mystère » (bibliobus DD) puis iront après préparation en refaire la lecture théâtralisé aux CE1.
Les élèves iront aussi faire quelques activités en salle informatique sur le site de « la main à la pâte » qui a un module biodiversité très intéressant sur les chaines alimentaires et l’impact de la disparition d’espèces au sein d’une biocénose.

A la belle saison, nous étudierons le cycle de vie des plantes (notamment les pois et les fèves dont le cycle est rapide et précoce) et nous verrons également que différentes plantes sont accompagné de différents hôtes plus ou moins désirables.

Les élèves feront également des germinations de graines variées (lentilles, soja, haricot, blé, maïs, souci, cosmos, zinnia …) pour une observation scientifique de la pousse des jeunes plants et une découverte de la diversité végétale. Les semis les plus résistants pourront même aller dans le jardin, les jardinières ou partir dans les familles.

Grâce à des contacts avec l’association « jardin de tomates », nous installerons des plans de tomates de variétés complètement différentes de celles connues des enfants et nous les inciterons à en planter chez eux.

Nous ferons aussi appel aux parents pour leur demander des plants et des graines d’héritage familial afin d’augmenter les variétés cultivées au sein des nos jardins et jardinières.

Les CE2 iront aider les CE1 lors d’installation de leur sac potager à la fin de l’hiver : ils installeront quelques aromatiques et quelques légumes de printemps.

À chaque sortie pour le jardin ou les jardinières, du matériel d’observation sera mis à disposition des élèves et chaque classe essayera de recenser toute nouvelle espèce à l’aide d’une photo numérique ou d’un dessin pour en faire des « fiches zoologiques ».

En complément de ce travail sur le jardin, les CE1 élèveront également des phasmes et les CE2 installeront et gèreront un aquarium tropical avec guppys et plantes aquatiques, un écosystème presque fermé.

Tout le travail réalisé sera archivé sous forme de texte, de photos et de fiches. Il permettra de réaliser en fin d’année des affiches d’informations mais aussi de petits jeux de découverte et de reconnaissance de plantes ou d’animaux (mémory, devinette, rébus) afin que les enfants puissent encore interagir lors de la visite des classes par les parents et les autres enfants de l’école lors de la fête de fin d’année et aussi pour la journée de valorisation JDD.

Une sortie des 2 classes au jardin botanique de la rive droite au printemps renforcera les acquis sur la biodiversité, les jardins et le développement durable.
Objectifs, activités réalisées, productions :
Les objectifs sont multiples :
- Amener les élèves à comprendre les notions d’écosystèmes, d’équilibre et les impacts de l’activité humaine sur le vivant.
- Prendre conscience de la place de l’homme à l’intérieur de ces systèmes vivants et comprendre qu’il en est totalement dépendant.
  • développer un plus grand respect et une plus grande curiosité sur les êtres vivants.
- prendre plaisir aux activités de jardinage qui forment un lien fort avec le vivant.
- connaître des actions simples favorisant la biodiversité (jardinage naturel, hôtel à insecte…)
Les activités réalisations :
- jardin, jardinières et mur végétal
- fiches botaniques et zoologiques issues des observations scientifiques
- pièces de théâtre
- réalisations plastiques (à la façon d’Arcimboldo par exemple ou comme Martin Jarry pour du plus contemporain)
- mémory, rébus et devinettes.